Le choix d’une mutuelle optique

En général, la Sécurité sociale rembourse de nombreux frais au niveau de vos dépenses de santé. Pourtant, ce n’est pas absolument le cas lorsque votre problème concerne votre vue. En effet, les montants de base de remboursements de la Sécurité sur lesquels s’effectuent les calculs de remboursement en matière d’optique sont très faibles. Conséquence : vous devrez en général assumer seul une très grande partie des dépenses pour l’achat de vos lunettes ou de vos lentilles ou encore pour une opération de vos yeux (chirurgie réfractive). Pour compléter ce remboursement, vous devriez souscrire une assurance complémentaire en veillant à choisir une mutuelle optique qui puisse vous aider au maximum dans vos dépenses.

Trouvez dès maintenant une mutuelle pour vos frais d’optique !


 

Les niveaux de remboursement très bas de la Sécurité Sociale

Trouver une bonne mutuelle optiqueSi le taux de remboursement de 60 % annoncé par la Sécurité sociale pour les dépenses en matièred’optique semble plutôt satisfaisant, il est important de considérer que ce taux de remboursement s’appliquera uniquement sur des tarifs conventionnels dont les montants sont faibles. En d’autres termes, la Sécurité sociale devrait vous rembourser 60 % des frais jusqu’à une certaine limite de prix. Pourtant, les prix sur le marché sont fortement au-dessus des tarifs conventionnels admis par la Sécurité Sociale. En effet, pour la Sécurité Sociale, une monture pour adulte tourne autour de 2,84 €, une monture pour enfant peut coûter jusqu’à 30,49 € tandis que les verres sont évalués à 8,40 € l’unité. Les verres pour enfant sont mieux remboursés mais le cap des 10 € est rarement dépassé.

Au cas où vous deviez porter des lentilles plutôt que des lunettes, le taux de remboursement est également de 60 % du tarif conventionnel avec un forfait annuel qui coûte autour de 39,48€ par œil. Par ailleurs, la Sécurité sociale ne rembourse que les lentilles dont l’ordonnance de l’ophtalmologue stipule certaines affections comme une stigmatie irrégulière, une myopie d’au moins 8 dioptries, un strabisme accomodatif, une aphakie ou encore une anisométropie à 3 dioptries. Enfin, le régime obligatoire ne couvre pas les opérations de chirurgie optique. Par conséquent, la souscription à une mutuelle complémentaire est donc essentielle pour ne pas supporter toutes les charges.

Le bon réflexe pour choisir sa mutuelle optique

Lorsqu’une mutuelle vous propose des taux avec des remboursements à 100%, 300%, 400% voire 600%, le remboursement sera alors calculé sur la base des tarifs conventionnels. D’autres mutuelles proposent, en plus du taux de remboursement, un forfait exprimé en euros, par exemple « 200 % des tarifs de convention, 100 € ». Mais, il faut voir de plus près ces offres de taux si attractifs qui peuvent être des pièges.

L’alternative plus avantageuse à ces offres exprimées en pourcentage de remboursement concerne les mutuelles qui proposent plutôt des forfaits optiques bien définis, c’est-à-dir, le remboursement d’un certain montant annuel clairement énoncé, par exemple, un remboursement à hauteur de 400 € pour l’année.

Le choix d’une mutuelle adaptée à vos besoins

Les mutuelles proposent également des offres plus segmentées et plus adaptées aux différents profils d’individus. Ainsi, souscrivez plutôt aux mutuelles qui correspondent bien à votre cas. Si vous êtes retraité, les offres pour senior (plus de 60 ans) peuvent être particulièrement avantageuses qu’une mutuelle optique standard. Il en est de même pour le port de lentilles qui ne sont pas reconnus par le régime obligatoire. Prenez alors une mutuelle qui couvre tout type de lentilles. Si vous avez besoin d’une opération de chirurgie optique, il sera important de voir le type d’opération qui sera couverte par votre mutuelle optique. Effectivement, les forfaits sont très spécifiques et peuvent concerner uniquement la myopie. Parfois, ces derniers intègrent d’autres opérations comme la presbytie, l’hypermétropie…

Des recommandations et d’autres avantages potentiels à étudier

Avec le développement important des offres de mutuelle optique, plusieurs mutuelles mettent à disposition de leurs clients des bonus qui peuvent être des bonus de fidélité accordés après deux ans de souscription. Un autre avantage non négligeable est le report de prestations que les assureurs proposent. Il s’agit de reporter un certain pourcentage du montant, en général 25% de votre forfait sur l’année en cours dans le cas où le forfait de l’année passée n’a pas été utilisé ou s’il n’a pas été épuisé. Vous bénéficiez donc pour l’année en cours d’un capital supplémentaire de remboursement.