Choisir sa mutuelle en fonction des frais d’orthodontie

Préalable important : les frais d’orthodontie pour adultes ne sont pas pris en charge par la Sécurité sociale. En effet, les adultes, c’est-à-dire les personnes âgées de plus de 16 ans, doivent payer ces frais de leur propre poche. Le régime obligatoire ne prend en charge que l’orthodontie pour les moins de 16 ans, étant donné que ce genre de soins se dispense surtout chez les enfants et les adolescents, chez qui une correction de la dentition est fréquente et efficace. Pour les enfants, on est dans le cadre de la thérapie ; cela relève davantage de l’esthétique pour les adultes. La limite d’âge pour le remboursement des frais d’orthodontie se situe donc à 16 ans. En revanche, il existe quand même une prise en charge pour les individus âgés de 16 à 20 ans, mais seulement avec un remboursement de 80 % par la Sécurité sociale au lieu de 100 % pour les moins de 16 ans. C’est le cas de l’adulte qui souffre généralement de pathologies dentaires autres que des problèmes d’orthodontie. Mais il existe quand même de rares cas de soins orthodontiques chez l’adulte, qui s’avèrent difficiles et en l’occurrence chers, et certaines mutuelles les prennent en charge. Les frais en orthodontie sont assez élevés, ce qui décourage les mutuelles de santé malgré les nombreuses sollicitations des intéressés qui veulent être assurés et adhérer à une mutuelle. Consulter un conseiller pour l’établissement d’un devis n’engage en rien le futur assuré.

Trouvez dès maintenant une mutuelle remboursant vos frais d’orthodontie !


 

Ce qu’il faut savoir avant de souscrire une assurance orthodontie

Trouver la bonne mutuelle orthodontie

Le critère le plus important étant les formules adoptées pour le mode de remboursement : soit en pourcentage de convention par rapport au tarif de base de la Sécu, soit en forfait complémentaire. Généralement, les soins en orthodontie durent trois ans. En effet, la correction des anomalies de position des dents s’avère longue et difficile. Le spécialiste chargé des rectifications effectue donc une étude bien réfléchie avant d’exécuter minutieusement les soins. Il faut donc tenir compte de cette durée et s’assurer qu’on ait au moins une garantie pendant trois ans. Les études effectuées par la mutuelle doivent être portées sur le dossier du patient. Après quinze jours, si aucune notification ne lui est pas parvenue, cela signifierait que la réponse à la demande de prise en charge a obtenu une réponse favorable de la part de la mutuelle de santé que le patient a contacté. La validité du contrat est généralement de six mois, accord qu’il faut renouveler régulièrement pour continuer à jouir des prises en charge, au moins jusqu’à la fin du traitement. Mais il faut aussi tenir compte du délai d’attente avant de bénéficier du remboursement parce que ce temps peut dépasser 6 mois, sauf, selon les contrats de complémentaire santé, si vous pouvez fournir un certificat de radiation de votre ancien organisme avec des garanties équivalentes.

Quelques exemples de tarifs

L’orthodontie, spécialité qui permet de repositionner et aligner les dents, représente un traitement coûteux étendu sur plusieurs mois, voire quelques années. Étant donné le coût très important des soins en orthodontie, surtout pour les adultes de plus de 16 ans qui, plus est, ne seront pas remboursés par la Sécu, il est judicieux de contracter une mutuelle orthodontie adulte pour ne pas avoir à supporter tous les frais d’orthodontie, d’implantologie et de parodontie, des opérations de la mâchoire, des couronnes céramo-métalliques et des prothèses entre autres. De ce fait, les mutuelles restent réticentes vis-à-vis d’une complémentaire orthodontie pour adulte. Néanmoins, on peut toujours jouir des offres de certaines mutuelles qu’on peut consulter sur le site de comparatif des mutuelles et qui acceptent de rembourser jusqu’à 100 % le montant de base de la Sécurité sociale et même plus, selon les forfaits de chaque établissement. Certaines mutuelles assurent en forfait complémentaire semestriel d’un montant sensiblement égal à 400 euros ou un forfait annuel un peu moins de 800 euros. D’autres offrent un forfait annuel d’un millier d’euros, et en option une gamme complémentaire pour la même somme. Les contrats haut de gamme des mutuelles proposent des remboursements parmi les plus élevés du marché : jusqu’à environ 1000 euros par semestre pour la formule maximale. A titre de simulation, un traitement de couronne céramo-métallique SPR 50, qui coûte à peu près 500 euros, permet de ne payer qu’une centaine d’euros et quelques chez le dentiste, si on a contracté une complémentaire santé orthodontie adulte auprès d’une mutuelle.